Resource Description Framework

Resource Description Framework est un modèle de graphe conçu pour décrire de façon formelle les ressources Web et leurs métadonnées, de manière à permettre le traitement automatique de telles descriptions.



Catégories :

Format ouvert - Normes et standards informatiques - Standard du web - XML - Web sémantique - Métadonnées

Recherche sur Google Images :


Source image : delange.mobi
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • RDF (Resource Description Framework) est un format qui est parfois utilisé pour stocker.... l'espace de nom RDF pour les attributs du langage RDF comme ID about, resource etc.... Évènements et scripts · Modèle Objet de Document (DOM)... (source : xulfr)
  • RDF (Resource Description Framework) est un de ceux-là, dans la mesure où il adopte une... Le niveau Schéma a lui aussi été l'objet d'un nouveau groupe de travail... Mais cela ne fait pas de RDF plus que XML un langage de représentation des ... (source : exmo.inrialpes)
  • ... SOAP (Simple Object Access Protocol) est un protocole de communication RPC... DAML, un langage développé pour favoriser le concept de Web sémantique.... RDF (Resource Description Framework) est un dispositif de définition... (source : webmaestro.gouv.qc)
Resource Description Framework

Extension de fichier :

. rdf

Type MIME :

application/rdf+xml

Développé par :

World Wide Web Consortium

Type de format :

Web sémantique

Conteneur de fichiers :

FOAF, SKOS, ...

Standard (s)  :

Recommendation

Spécification :

Format ouvert

Resource Description Framework (RDF) est un modèle de graphe conçu pour décrire de façon formelle les ressources Web et leurs métadonnées, de manière à permettre le traitement automatique de telles descriptions. Développé par le W3C, RDF est le langage de base du Web sémantique. Une des syntaxes (sérialisation) de ce langage est RDF/XML.

En annotant des documents non structurés et en servant d'interface pour des applications et des documents structurés (pe. bases de données, GED, etc. ) RDF permet une certaine interopérabilité entre des applications échangeant de l'information non formalisée et non structurée sur le Web.

Principes de base

Un document structuré en RDF est un ensemble de triplets.

Un triplet RDF est une association :

{sujet, prédicat, objet}

Le sujet, et l'objet dans le cas où c'est une ressource, peuvent être identifiés par une URI ou être des nœuds anonymes. Le prédicat est obligatoirement identifié par une URI.

Les documents RDF peuvent être rédigés en différentes syntaxes, y compris en XML. Mais RDF en soi n'est pas un dialecte XML. Il est envisageable d'avoir recours à d'autres syntaxes pour exprimer les triplets. RDF est simplement une structure de données constituée de nœuds et organisée en graphe. Quoique RDF/XML — sa version XML proposée par le W3C — ne soit qu'une sérialisation du modèle, elle est fréquemment nommée RDF. Un abus de langage sert à désigner à la fois le graphe de triplets et la présentation XML qui lui est associée.

Un document RDF ainsi constitué correspond à un multi-graphe orienté étiqueté. Chaque triplet correspond dans ce cas à un arc orienté dont le label est le prédicat, le nœud source est le sujet et le nœud cible est l'objet.

La sémantique d'un document RDF peut être exprimée en théorie des ensembles et en théorie des modèles en se donnant des contraintes sur le monde qui peuvent être décrites en RDF. RDF hérite dans ce cas de la généricité et de l'universalité de la notion d'ensemble. Cette sémantique peut être aussi traduite en formule de logique du premier ordre, positive, conjonctive et existentielle :

{sujet, objet, prédicat} ⇔ prédicat (objet, sujet)

ce qui est équivalent à :

objet, ∃ sujet tq prédicat (objet, sujet)

Le W3C a prévu un mécanisme d'inférence pour la sémantique de RDF déduisant exclusivement et totalement les conséquences des prédicats, sans que ce mécanisme ne fasse l'objet d'une recommandation.

Vocabulaires RDF

La structure de RDF est extrêmement générique et sert de base à un certain nombre de schémas ou vocabulaires dédiés à des applications spécifiques. Une partie de ces vocabulaires est spécifiée par le W3C, comme les langages d'ontologie RDFS et OWL, ou le langage SKOS pour la représentation des thésaurus et autres vocabulaires structurés. D'autres vocabulaires RDF, sans être spécifiés par le W3C, sont néanmoins utilisés beaucoup et forment des standards de fait dans la communauté du Web Sémantique, comme par exemple FOAF qui est conçu pour la description des personnes.

Langages de requête

De nombreux langages de requête conçus pour interroger les graphes RDF ont été développés. Le langage SPARQL, développé par le W3C, est conçu pour devenir le standard en ce domaine.

Exemples d'applications

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Resource_Description_Framework.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu