Scalable Vector Graphics

Scalable Vector Graphics, fréquemment abrégé par le sigle SVG, est un format de données conçu pour décrire des ensembles de graphiques vectoriels et basé sur XML.



Catégories :

Format ouvert - Format de fichier graphique - Dialecte XML - Standard du web

Recherche sur Google Images :


Source image : pon.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • SVG (Scalable Vector Graphics) est un format de fichier ouvert pour le ... quoiqu'il s'agisse d'un logiciel bitmap sait importer les images au format SVG.... (source : generationcyb)
  • Inkscape est un logiciel libre éditeur de graphiques vectoriels, qui a obtenu de ... le standard du W3C Scalable Vector Graphics (SVG) format de fichier.... (source : technosamrat)
  • L'Association Francophone des Utilisateurs de logiciels libres (AFUL)... Le SVG, Scalable Vector Graphics, est un format ouvert de type XML, développé par... (source : formats-ouverts)
Scalable Vector Graphics

Extension de fichier :

. svg

Type MIME :

image/svg+xml

Développé par :

World Wide Web Consortium

Type de format :

format d'image vectorielle

Extension du :

XML

Spécification :

Format ouvert
Différence entre les images matricielles et vectorielles.
Les images vectorielles peuvent être agrandies à l'infini.

Scalable Vector Graphics (anglais : Graphiques de vecteurs évolutifs), fréquemment abrégé par le sigle SVG, est un format de données conçu pour décrire des ensembles de graphiques vectoriels et basé sur XML. Ce format est spécifié par le World Wide Web Consortium.

SVG : le dessin et les cartes

Le SVG est particulièrement utilisé dans le monde de la cartographie et du téléphone portable.

Caractéristiques

Les coordonnées, dimensions et structures des objets vectoriels sont indiquées sous forme numérique dans le document XML. Un dispositif spécifique de style (CSS ou XSL) permet d'indiquer les couleurs et les polices de caractères à utiliser.

Manipulation d'image SVG avec Inkscape.

Ce format gère quelques formes géométriques de base (rectangles, ellipses, etc. ), mais également des chemins ( (en) paths), qui utilisent les courbes de Bézier et permettent ainsi d'obtenir presque n'importe quelle forme. Le remplissage peut se faire avec dégradés ( (en) gradients) de couleurs de motifs (pattern) qui sont des objets SVG quelconques, ou de filtres (appelés (en) shaders en imagerie 3D). On peut aussi appliquer des motifs le long des chemins ( (en) markers) et utiliser les fonctions de remplissage. Le canal alpha, pour la transparence, est géré à l'ensemble des niveaux.

Comme dans tout document XML, les objets sont organisés sous forme d'arbre. Le format permet l'intégration d'animations, ou la manipulation des objets graphiques par programmation, surtout grâce à des qui peuvent être intégrés dans le SVG.

Un des intérêts majeurs de SVG est qu'il peut être inclus dans d'autres documents XML, comme par exemple des documents XHTML ou des documents XML devant être traités par XSL-FO. Respectant la norme XML, une image SVG peut aussi être manipulée par l'intermédiaire du modèle Document Object Model (DOM).

SVG peut être visualisé nativement avec des navigateurs web modernes ou avec un plug-in pour d'autres (voir : les navigateurs SVG).

Certains environnements graphiques l'utilisent pour la gestion et l'affichage d'icônes, et d'interface, comme X. org, GNOME, KDE ou certains téléphones portables.

Des logiciels graphiques permettent de modifier aisément chaque forme, par exemple en déplaçant des points, ou en changeant la couleur des traits, … Il en est de même pour le texte qui peut être modifié sans toucher aux formes, ce qui favorise largement la modification de schémas.

Dessin simple

Trois objets rectangulaires
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<svg
   xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" 
   xmlns:xlink="http://www.w3.org/1999/xlink"
   xmlns:ev="http://www.w3.org/2001/xml-events"
   version="1.1"
   baseProfile="full"
   x="0"
   y="0"
   width="300"
   height="200"
   id="svg2">
  <title>Rectangles</title>
  <defs
     id="defs4" />
  <g
     id="layer1">
    <rect
       width="300"
       height="120"
       x="0"
       y="20"
       fill="green"
       id="rect1306" />
    <rect
       width="80"
       height="150"
       x="20"
       y="30"
       fill="red"
       id="rect1308" />
    <rect
       width="140"
       height="80"
       x="50"
       y="50"
       fill="blue"
       id="rect1310" />
  </g>
</svg>
L'affichage graphique du code ci-contre donne ce résultat :

On peut distinguer nettement les trois rectangles, le vert de dimensions 300×120 pixels,
le rouge (80×150) et le bleu (140×80).

Dessin complexe

Voici un autre exemple bien plus compliqué en SVG, montrant les différentes plaques tectoniques de la Terre :

Des cartes

Implémentation du SVG

Le support du SVG est envisageable à différents niveaux : plug in dans le navigateur (ie Safari), au niveau applicatif (navigateur ou logiciel d'édition SVG), au niveau de l'OS (KDE) ou du «matériel» (téléphone).

Logiciel d'édition

Certains éditeurs visuels sont apportés avec un éditeur en mode texte. Quelquefois ce mode texte supporte la complétion et la coloration syntaxique pour aider à écrire du SVG.

Mode textuel XML

Mode graphique

Éditeurs incluant des graphiques SVG

OS supportant SVG

Des environnements graphiques utilisent le format SVG : X. Org, GNOME, KDE, mais aussi de nombreux téléphones cellulaires tels que les Sony/Ericsson. Acorn RISC OS inclu aussi un support natif de SVG.

Les navigateurs SVG

Le rendu SVG est supporté nativement par les navigateurs Web ou par ajout d'un plugin s'occupant de la gestion du rendu à l'intérieur d'une balise html de nom object.

Support natif du SVG

Les principaux navigateurs/agrégateurs supportant le rendu SVG utilisent des moteurs de rendu SVG provenant du monde libre sauf Opera.

  • Opera supporte nativement le SVG tiny 1.1 depuis la version 8, alors que la version 9 commence à supporter le SVG 1.1 Basic et une partie du SVG 1.1 full. La version 9.5 alpha supporte partiellement le SVG tiny 1.2
  • Le moteur Gecko (Firefox et SeaMonkey, Flock, Liferea) a depuis 2005 un support incomplet des spécification SVG 1.1 Full. Le site Mozilla informe sur les modules SVG supportés et en cours d'implémentation pour Firefox. La version du moteur Gecko 1.9 présente dans le version 3.0 de Firefox implémente plus de fonctionnalités que celles demandées par SVG. [réf.  nécessaire]
  • Le moteur KHTML/WebKit (Konqueror, Safari, Abrowse) supporte depuis 2006 partiellement le SVG 1.1 Full. La version Safari concernée sur Mac est la version 3.0. La version iphone ne supporte pas le SVG.

Support SVG par plug in

Les plug in pour SVG ne sont plus tenus aujourd'hui, du moins pour le navigateur IE. Seul reste tenu le plug in KSVG.

  • Adobe proposait un plug in gratuit implémentant la norme 1.0/1.1/. Le support pour ce plug in s'est terminé le 2 janvier 2009. Adobe ayant acquis la technologie concurrente Flash de Macromédia.

Ce plugin fonctionnait dans ce cas pour plusieurs plateformes (IE de Windows, Safari sur Mac OS)

  • Renesis Player (de Examotion GmbH) propose un support pour Windows (IE) implémentant une partie de et le full SVG 1.2. Le support partiel pose des problèmes de rendu et d'interactivité (évènements claviers).
  • Corel a mis fin au développement de son SVG Viewer plugin pour IE.
  • Le consortium SVG Map a mis à disposition le 6 septembre 2007 un plug in toujours en développement pour IE.
  • KSVG est un plugin développé par KDE pour le navigateur Konqueror (Linux). La version 2 du moteur de rendu KSVG nommé KSVG2 doit être incorporée au niveau de KDE et non plus du navigateur.

Visualisateurs de vignettes SVG

  • Nautilus de l'environnement de bureau libre GNOME permet la visualisation de vignettes des fichiers SVG (Linux, Solaris, BSD). Gratuit et libre.
  • Dolphin et Konqueror de l'environnement de bureau libre KDE permettent la visualisation de vignettes des fichiers SVG (Linux, Solaris, BSD). Gratuits et libres.
  • Examotion apporté un visualisateur ainsi qu'un visualisateur de vignettes pour l'explorateur de fichiers Windows. Gratuit et propriétaire.

Support mobile

L'implémentation du rendu SVG pour les périphériques mobiles (PDA, téléphones portables) est faite de façon native (Ikivo, Bitflash Adobe), ou par logiciel de navigation (navigateur Java Sun, Opera Mini et iPhone Safari)

La norme supportée par ces périphériques dépend du fabriquant de téléphone et de la version installée. La majorité des versions supportent la norme SVG Tiny 1.1 et quelquefois 1.1+ avec le support de module annexe (gradient et opacité).

Nokia supporte le rendu SVG en interne pour ses plateformes des nokia S60 ou en s'appuyant sur Java et les normes JSR 226, Java ME pour la plateforme des S60 (3ème édition Pack 1). D'autres séries comme le 6280 supportent aussi le SVG.

La plupart des téléphones Sony Ericsson phones commencent à supporter le SVG tiny 1.1 comme le K700 et le 1.1+ comme le K750.

Les périphériques supportant la plateforme java ME et la norme JSR 226 supportent aussi un rendu SVG 1.1+

SVG est aussi supporté par des modèles fabriqués par Motorola, Samsung, LG ou Siemens.

Notes et références

Générateurs de SVG
  • Gnumeric (logiciel libre), tableur générant des graphes au format SVG.
  • Graphviz (logiciel libre), générateur automatique de graphiques avec sortie SVG
  • Gnuplot (logiciel libre), traceur de fonctions (2D et 3D) scientifique, gérant la sortie au format SVG
  • Ploticus (logiciel libre), générateur de graphs, gérant le format SVG et les imagesmaps.

Il existe aussi de nombreux dispositifs d'information géographiques (SIG) générant des cartes au format SVG.

Liens externes

Bibliothèques SVG

  • (en) Apache Batik, API Java servant à générer des documents SVG
  • (en) librsvg est une bibliothèque spécialisée SVG, en donnant la possibilité la manipulation et la conversion en bitmap (en mémoire ou en fichier JPEG ou PNG). Elle est surtout utilisée sur les serveurs de Wikimedia pour convertir les SVG vers les PNG, à la volée, pour permettre l'affichage sur les navigateurs qui ne supportent pas le SVG nativement.
  • (en) Cairo pour l'accélération matérielle du rendu, comme un des 2 moteurs SVG de Mozilla pour linux.
  • (en) module Perl SVG
  • (en) svgGraph, bibliothèque PHP + exemple + doc servant à faire des histogrammes (ligne, barre) SVG en PHP
  • (en) http ://www. openclipart. org/ Bibliothèque de clip art au format SVG, libre de droits (projet initié par les développeurs d'Inkscape)
  • OFC Charts est une bibliothèque Java open source servant à créer courbes, histogrammes, camemberts, etc. au format SVG statique ou animé.
  • (en) http ://wxsvg. sourceforge. net/ Renderer SVG en C++/DOM dont les classes C++ sont générées à partir du standard W3C (IDL+DTD). Peut etre utilisé comme gadget wxWidgets. Permet la construction de GUI.
  • (en) Vector Magic, site gratuit de vectorisation d'image conservant les couleurs.
  • librsvg bibliothèque libre SVG, contient un visualiseur et un plugin Mozilla/Firefox mais aussi Konqueror et de nombreux autres outils libres, depuis sa version 2.8.0 (supporte les chemins, dégradés, les marques ansi que les filtres).
  • Ploticus (logiciel libre), générateur de graphs, gérant le format SVG et les imagesmaps.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Scalable_Vector_Graphics.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 11/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu